Avis important

Fermeture du lien cyclable

Le lien cyclable du parc Jean-Drapeau entre la Rive-sud (Saint-Lambert) et Montréal sera fermé du 1er décembre 2016 à 22 h, au 15 avril 2017. À la saison prochaine!

Puis-je faire voler un drone au Parc?

L'utilisation de drones par des particuliers est formellement interdite sur le site du parc Jean-Drapeau. Pour toute demande d'utilisation de drone par un professionnel, svp communiquer avec le centre des opérations de la Société du parc Jean-Drapeau au 514 872-9999.

ENEnglish $Billets 2Avis
Parc Jean-Drapeau
Quoi faire à Montréal: oeuvres d'art public au parc Jean-Drapeau
Quoi faire à Montréal: oeuvres d'art public au parc Jean-Drapeau

Art public

Toute l'année


Une collection d'une quinzaine d'oeuvres d'art public de la Ville de Montréal, réalisée en majorité pour l'Expo 67, est à découvrir gratuitement dans les sentiers et les jardins du parc Jean-Drapeau.

Partager sur les médias sociaux :

Signe solaire

Signe solaire, sculpture de Jean leFébure, 1967, Montreal

Créée en 1967, restaurée et réinstallée en 2004, cette oeuvre de Jean leFébure a d'abord été prêtée à Terre des Hommes en 1968, pour ensuite être achetée par la Ville de Montréal en 1970. Cette sculpture, faite à partir d'un matériau nouveau, dont la création est issue du développement technologique, est composée de fibre de verre, de résine d'époxy et de limaille de bronze.

Sculpture érigée sur l'île Sainte-Hélène, sur le chemin Macdonald, à l'intersection de la passerelle du Cosmos.

Migration

Migration, sculpture de Robert Roussil, 1967, Montréal

Cette sculpture composée de lourdes pièces de fonte est l'oeuvre de Robert Roussil, qui l'a créée pour l'Exposition universelle de 1967. Cette oeuvre a été restaurée et réinstallée en 2004 par la Ville de Montréal.

Sculpture érigée en face du Complexe aquatique, sur l'île Sainte-Hélène.

Obélisque oblique

Obélisque oblique, sculpture de Henri-Georges Adam, 1967, Montréal

Oeuvre du sculpteur Henri-Georges Adam, créée en 1962, l'Obélisque oblique est un don que la France a fait à la Ville de Montréal, à l'occasion de l'Exposition universelle de 1967. Les formes acérées de cette sculpture tendent vers des directions différentes et, tels des panneaux indicateurs à la croisée de plusieurs chemins, elles témoignent du destin de l'homme moderne sollicité de toutes parts.

Sculpture érigée face à l'entrée principale du Casino de Montréal.

La Porte de l'amitié ou La Puerta de la amistad

La Porte de l'amitié, sculpture de Sebastián, 1993, Montréal

Oeuvre de Sebastián créée en 1993. Don du Mexique, lors du 350e anniversaire de la fondation de Montréal. Sebastián est l'un des sculpteurs les plus prolifiques du Mexique, cette «Porte de l'amitié» fait référence à l'échange, au passage et à l'ouverture.

Sculpture érigée sur le parterre de l'île Sainte-Hélène.

Acier

Acier, sculpture par Pierre Heyvaert, 1967, Montréal

Conçue par Pierre Heyvaert lors de l'Exposition universelle de 1967, cette sculpture a été commandée à l'artiste pour représenter les trois grands thèmes du pavillon du Québec, c'est-à-dire le défi, le combat et l'élan. Les effets de la réflexion de l'eau multiplient la forme d'ensemble et les volumes, tout en donnant une illusion de mouvement.

Sculpture érigée dans l'eau, à proximité du Casino de Montréal (ancien pavillon du Québec lors de l'Exposition universelle de 1967), sur l'île Notre-Dame.

Fontaine Wallace

Fontaine Wallace, sculpture par Charles-Auguste Lebourg, 1872, Montréal

Créée en 1872, d'après un modèle du sculpteur français Charles-Auguste Lebourg, cette reproduction de style néo-Renaissance est un don de la Ville de Paris. Cette sculpture se caractérise par une abondance de motifs, qui exclut toute représentation du vide.

Fontaine érigée sur l'île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies.

Girafes

Girafes, sculpture par Robert Roussil, 1967, Montréal

Sculpture de Robert Roussil, construite en 1967. Formes de barres d'armature en acier peint en noir ressemblant à un groupe de girafes de 11,8 mètres de hauteur.

Situées à l'île Sainte-Hélène sur le chemin Macdonald.

Roche pleureuse

Sculpture Roche pleureuse

Tête de moai

Tête de moai, sculpture à partir du moulage d'une tête de l'île de Pâques, Montréal

Moulage à partir d'une tête originale de l'île de Pâques (1970).

Sculpture érigée sur l'île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies, près du pont de la Concorde.

La Ville imaginaire

La Ville imaginaire, sculpture de João Charters de Almeida, 1997, Montréal

Sculpture de l'artiste João Charters de Almeida, créée en 1997, faite de granite blanc du Portugal. Don du Metropolitano de Lisboa à la Société de transport de Montréal (STM), qui l'a offerte à la Ville de Montréal pour souligner le 30e anniversaire du métro de Montréal et, par le fait même, de l'Expo 67. Cette sculpture est une réflexion sur le fait que l'Homme se crée des espaces mythiques, tant par nécessité que par défi.

Sculpture érigée sur l'île Sainte-Hélène, près du quai de la navette fluviale.

L'Homme

L'Homme, sculpture d'Alexander Calder, 1967, Montréal

Créé en 1967, par l'un des plus grands sculpteurs du XXe siècle, Alexander Calder, ce stabile reprend la thématique de l'Expo 67, «Terre des Hommes». Il s'agit d'un don de la société internationale Nickel.

Sculpture érigée sur le belvédère, sur la rive nord de l'île Sainte-Hélène, face au fleuve.

© Succession Alexander Calder/SODRAC (2009)

Iris

Iris, sculpture par Raoul Hunter, 1967, Montréal

La sculpture Iris a été réalisée en 1967 par l'artiste québécois Raoul Hunter dans le cadre de l'Exposition universelle. L'oeuvre se compose de quatre éléments courbés, fabriqués à partir de feuilles d'aluminium découpées. Toutes les surfaces concaves convergent les unes vers les autres, produisant un effet d'enveloppement.

En mai 2012, l'oeuvre a été restaurée et réinstallée au parc Jean-Drapeau par la Ville de Montréal.

Situé sur l'île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies.

Phare du Cosmos

Phare du Cosmos, sculpture par Yves Trudeau, 1967, Montréal

Cette oeuvre de l'artiste québécois Yves Trudeau, créée en 1967, exprime les valeurs culturelles et le langage de la civilisation de l'électronique et de l'espace. Le Phare du Cosmos a été un repère visuel pour tous les visiteurs de l'Expo 67. Après que l'Expo 67 eut fermé ses portes, la maison Seagram a fait cadeau de cette sculpture à l'Université Saint Dunstan de l'Île-du-Prince-Édouard qui, à son tour, l'a offerte à la Ville de Montréal.

Sculpture érigée sur la pointe sud-ouest de l'île Sainte-Hélène.

L'Arc

L'Arc, sculpture par Michel de Broin, 2009, Montréal

Inauguré le 11 septembre 2009, l'Arc est une oeuvre de Michel de Broin. Il a été réalisé en l'honneur du président chilien Salvadore Allende, décédé en 1973. Cette sculpture est constituée de béton à ultra-haute performance.

Situé sur l'île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies.

Totem Kwakiutl

Totem Kwakiutl, sculpture par Tony and Henry Hunt, 1967, Montréal

Créée en 1967, oeuvre de Tony et Henry Hunt, le mât totémique Kwakiutl demeure aujourd'hui le seul vestige du pavillon des Indiens du Canada, construit pour l'Expo 67. Il représente des animaux à la fois familiers et mythiques de la lignée d'une famille ou d'un clan. Cet impressionnant totem a été créé par des artistes autochtones de la Colombie-Britannique. À l'été 2007, des membres de la famille du sculpteur d'origine l'ont restauré selon la tradition ancestrale Kwakiutl.

Sculpture érigée près du pavillon du Canada, sur l'île Notre-Dame, dans les jardins des Floralies.






Pour découvrir l'art public

Pour découvrir l'art public

Pour apprendre sur l'art public de manière vivante, poétique et musicale, télécharger l'audioguide Parc Jean-Drapeau/art public, disponible gratuitement via IOS et Android.

Plus de renseignements




Merci à nos partenaires!