Avis important

Circuit Gilles-Villeneuve

Veuillez noter que le samedi 1er octobre 2016, dans le cadre de l'événement The Color Run by Night, le circuit Gilles-Villeneuve sera fermé aux véhicules et aux cyclistes de 17 h à minuit. Merci de votre compréhension.

Ralentissements sur la piste cyclable de la digue de la Voie maritime

Il y aura des ralentissements occasionnels à prévoir cet automne sur la piste cyclable de la digue de la Voie maritime à la hauteur du nouveau pont Champlain.

Plus de renseignements

ENEnglish $Billets 2Avis
Parc Jean-Drapeau
Histoire de la biosphère de Montréal
Biosphère

Biosphère


Le dôme

Mandaté par la United States Information Agency en 1964, Richard Buckminster Fuller, architecte, designer, inventeur et philosophe propose le dôme géodésique comme structure pour le Pavillon des États-Unis à l'Expo 67.

Cette structure dynamique et autoportante est composée de tubes d'acier cylindrique qui sont assemblés en triangles juxtaposés, eux-mêmes recouverts de plastique. Cette conception a nécessité une infime quantité de matériaux en comparaison aux concepts architecturaux conventionnels de même envergure.

La Biosphère reproduit plus de 75 % de la surface d'une sphère et s'agit du plus important bâtiment de ce type au monde. L'oeuvre de Fuller est rapidement devenue un symbole d'Expo 67.

Biosphère: Pavillon des États-Unis à l'Expo 67

Don

Après l'Expo 67, de nombreux pavillons sont démontés. Cependant, celui des États-Unis est offert à la Ville de Montréal par le président américain Lyndon B. Johnson. La Ville de Montréal prend officiellement possession du dôme géodésique le 31 janvier 1968.


Terre des Hommes

Pendant plus de 8 ans, de 1968 à 1976, la Biosphère accueille des expositions, des oeuvres d'art, des jardins thématiques, plusieurs espèces d'oiseaux (ancêtre du Biodôme?) ainsi qu'une foule d'activité pour toute la famille et même un cinéma!

Le volet scientifique est également exploité avec l'ajout d'activités animées sur la photosynthèse, la conservation du sol, les problèmes de pollution chez les citadins, etc.

Sur le dépliant de 1975, on pouvait y lire « Une oasis de joie de vivre ».

Expositions et oeuvres d'art à la biosphère

Incendie

La Biosphère, malgré sa légèreté, sa robustesse et son élégance, n'est pas adaptée au climat canadien et requiert des réparations constantes. Le 20 mai 1976, un incendie spectaculaire déclenché par des travaux de soudure, consomme, en moins de 30 minutes, tout le recouvrement d'acrylique de la Biosphère et ne laisse intacte que la structure d'acier.

La Ville de Montréal ferme donc la Biosphère et interdit l'accès au site pendant un peu moins de 20 ans.

La Biosphère en feu, histoire de Montréal

Musée

En 1995, après de longues années d'études, la Ville de Montréal annonce enfin la nouvelle vocation de la Biosphère : un musée qui fait la promotion de l'environnement ainsi que sa protection. Voilà une mission en accord avec la philosophie du créateur de la Biosphère, monsieur Fuller!

Les coûts de restauration sont si élevés que la Ville de Montréal décide de conserver uniquement la structure tubulaire et de réaménager l'intérieur à neuf. Le projet de réaménagement est effectué en collaboration avec Environnement Canada qui occupe les lieux depuis ce temps.

Musée, la Biosphère aujourd'hui

Sources :
Archives de la Société du parc Jean-Drapeau
Archives de la Ville de Montréal
Environnement Canada


Partager sur les médias sociaux :



Merci à nos partenaires!