Composantes d'aménagement

Société du parc Jean-Drapeau Plan directeur

Les trois gestes d'aménagement se concrétisent par des propositions qui s'appliquent aux quatre grandes composantes structurantes du Parc : les bâtiments, les oeuvres d'art et les ouvrages d'art, le réseau de circulation et les surfaces minéralisées, les habitats végétaux et les milieux hydriques.

Composantes paysagères

Un travail de moine a été accompli afin de présenter l'inventaire complet, les intérêts patrimoniaux ou structurants, les défis et des propositions innovantes pour chaque composante paysagère du Parc. Tous les éléments ont été classifiés en catégories spécifiques :

  • Bâtiments, oeuvres d'art et ouvrages d'art
  • Réseau de circulation et surface minéralisées
  • Habitats végétaux
  • Milieux hydriques

Les vocations du Parc

La diversité des paysages du Parc offre une multitude d'expériences aux usagers. Les vocations des lieux sur les deux îles sont très variées, tout comme les usages possibles des diverses installations.

Le réaménagement du Parc permet de profiter au maximum de ses espaces publics et verts et de concilier les activités citoyennes, culturelles et évènementielles. Les équipements spécialisés continuent de répondre aux activités récréatives, sportives et de divertissement. Le résultat est un grand parc urbain complet pour tous, été comme hiver.

  • Promenade riveraine et sentiers polyvalents
  • Places publiques
  • Aires gazonnées
  • Belvédères
  • Espaces boisés et jardins
  • Oeuvres d'art

Des expériences multiples dans un paysage incomparable

L'offre d'équipements du parc est variée et couvre une diversité d'usages.

  • activités récréatives
  • activités sportives
  • parcours d'observation (sensibilisation aux enjeux environnementaux)
  • espaces techniques
  • espaces locatifs
  • activités culturelles
  • services

Nos partenaires

De nombreuses organisations ont forgé des liens avec le parc Jean-Drapeau par des activités dans les domaines de l'économie, du sport, du tourisme ou de la culture.

Parmi les partenaires d'exploitation se trouvent les insulaires qui ont des activités permanentes sur les îles : la société américaine Six Flags (qui exploite La Ronde), le Casino de Montréal, le Musée Stewart, la Biosphère, musée de l'environnement, ainsi que la société Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain inc. et les locataires qui occupent de façon temporaire au moyen de baux locatifs et commerciaux divers sites du parc tels : les clubs sportifs, Octane (qui exploite le Grand Prix de Formule 1 du Canada), le groupe evenko (promoteur des festivals Osheaga, îleSoniq et Lasso) ou Multicolore (qui produit les Piknic Electronik).

Ces partenaires, avec lesquels nous collaborons sur une base régulière et sans lesquels la réalisation du Plan directeur ne serait pas possible, maintiendront leurs activités éducatives et de divertissement sur le territoire du Parc. Au même titre, les équipements sportifs (Complexe aquatique, Bassin olympique, plage Jean-Doré, mur d'escalade) attirent une clientèle locale et internationale, que le Plan directeur entend développer.

Le caractère festif et la vocation sportive continueront d'être des éléments définitoires de l'identité du parc Jean-Drapeau. Compte tenu de cette ambition, il s'avère nécessaire non seulement d'entretenir et de moderniser les infrastructures et les équipements sportifs existants mais aussi de reconnaître, de valoriser et d'amplifier formellement le volet sportif et de plein air sur les îles. Pour que les évènements extérieurs de grande envergure puissent continuer d'offrir leur programmation en accord avec l'évolution de la mission et de vision de la SPJD, le Plan directeur libère des surfaces supplémentaires, propose des surfaces adéquates, améliore le caractère des lieux et établit des balises d'utilisation et des limites claires.

Ainsi, les usagers et les citoyens de tous les horizons pourront jouir en tout temps d'un parc accessible, diversifié, public et vert tout en pouvant participer à des activités culturelles et sportives variées, en particulier lors de la saison estivale.

La vision d'avenir du Plan directeur nécessite un virage opérationnel et exige un renouvellement des pratiques pour une approche plus sensible au territoire, tant pour la SPJD que pour ses partenaires. Ainsi, nous pourrons rendre compatibles ces activités avec celles d'un site patrimonial et d'un grand parc urbain qui valorise la conservation, les milieux naturels et la qualité des espaces urbains.