Actualités Restez à l'affût des dernières nouvelles →

Pour un parc signature qui reflète la priorité donnée à la nature urbaine

Dans ce chapitre, vous serez à même de découvrir l'approche intégrée de développement du plan directeur afin de prendre en compte les multiples expertises du Parc. Une ouverture à de nouvelles façons de réfléchir et d'approcher les solutions de manière transversale permettra d'instaurer un véritable changement de culture au sein de l'organisation et permettra au Plan directeur de tendre vers un projet de société qui soit économiquement pérenne, écologiquement durable, socialement équitable, et capable d'être inclusif de manière à répondre aux besoins et aux ambitions de la société montréalaise.

Changement de culture

Mission

Constituée par la Ville de Montréal, la Société du parc Jean-Drapeau a pour mission de conserver, d'aménager, de mettre en valeur et de développer ce grand parc urbain public, de veiller à la saine cohabitation des activités qui s'y déroulent et d'assurer sa pérennité pour les générations actuelles et futures.

Vision

En 2030, le parc Jean-Drapeau s'est réinventé pour devenir un des parcs emblématiques de la métropole. Il est reconnu pour la diversité des expériences individuelles et collectives qu'il offre en rapport avec la nature, les paysages, l'histoire, la culture et le sport.

Il est un laboratoire des meilleures pratiques en développement durable; il célèbre ses patrimoines; il constitue une destination qui se démarque; il est une source de fierté pour la société montréalaise. Il est un leader engagé, tourné vers l'excellence, fédérateur de partenariats et impliqué dans sa communauté.

Principes directeurs

La Société s'appuie sur un total de cinq grands principes directeurs qui constituent des références morales destinées à guider et à influencer les décisions de manière cohérente.

  • Respecter l'environnement et assurer la transition écologique
  • Préserver le territoire et valoriser les patrimoines
  • Favoriser la diversité et l'inclusion
  • Exiger l'excellence, la responsabilité et l'intégrité dans ses pratiques
  • Agir en partenariat

Orientations stratégiques

Imbriquées au coeur même du plan comme un système de valeurs auquel on adhère, les orientations agissent de manière transversale dans l'organisation et servent d'ancrage au choix des projets et des activités.

Le concept de développement durable contribue en priorité à la création d'un grand parc public urbain et chapeaute les orientations.

Développement durable

Un Parc mobilisé pour réaliser la transition écologique.

D'ici 2030 : Le Parc a inscrit la transition écologique et le développement durable dans sa culture organisationnelle et contribue à leur déploiement dans la collectivité. Il a adopté les meilleures pratiques dans la protection de ses écosystèmes, dans l'aménagement de ses espaces, dans ses bâtiments, dans ses approvisionnements et dans sa programmation. Les membres de son personnel ont acquis les compétences adéquates et sont eux-mêmes des instigateurs de bonnes pratiques. Un campus à vocation environnementale a été créé au Parc. Ce campus contribue à rassembler et à dynamiser les acteurs de la transition écologique qui oeuvrent notamment dans les domaines de la recherche, de l'innovation, de l'engagement des citoyens et des changements en matière de comportements.

  • Objectif 1 : Assurer la transition écologique et devenir un parc responsable et résilient devant les changements climatiques
  • Objectif 2 : Mobiliser citoyens et parties prenantes autour du développement durable
  • Objectif 3 : S'engager socialement, contribuer à l'éducation et aux saines habitudes de vie de la population

Conservation

La conservation de l'ensemble des patrimoines pour les générations futures.

D'ici 2030 : Le Parc a mis en application le plan de conservation pour l'ensemble de ses patrimoines. Avec une cohérence d'ensemble et dans une perspective de développement durable, il a répondu au plan maître forestier, il a procédé à la restauration des aménagements paysagers d'intérêt (plaine des Jeux, sous-bois, jardins, roseraie) et de la Place des Nations ainsi qu'à la réhabilitation des bâtiments militaires, du pavillon Hélène-de-Champlain et de la Biosphère. Une vocation pérenne a été définie pour la totalité des bâtiments et des espaces. Un campus environnemental a été créé au Parc avec les acteurs pertinents et contribue maintenant à l'avancée de la recherche, de l'expérimentation et des changements de comportements. Le Parc a adopté une programmation liée à l'éducation, à la diffusion et à la sensibilisation en matière de patrimoines.

  • Objectif 1 : Protéger et rehausser le patrimoine naturel du Parc (arboricole, floral, faunique, fluvial)
  • Objectif 2 : Protéger et rehausser les patrimoines anthropiques (archéologique, bâti, artistique et mémoriel)
  • Objectif 3 : Élaborer des outils qui guideront la prise de décisions, la protection des milieux et l'engagement de la communauté

Gouvernance ouverte

Un mode de gestion pour une prise de décision éclairée.

D'ici 2030 : Grâce à sa culture d'ouverture et les mécanismes de gestion ouverte qui ont été mis en place, le parc Jean- Drapeau est reconnu pour l'efficacité de ses instances de dialogue et de collaboration multi-acteurs. Les citoyens et les organisations qui y ont des activités ont une contribution essentielle au développement du Parc, que ce soit dans sa programmation, son offre ou son aménagement. L'assemblée annuelle, les tables de concertation, le site internet du Parc et les groupes de travail thématique sont autant d'espaces permettant la collaboration. Ces partenariats ouverts « public-privé-citoyen » permettent d'associer les parties prenantes aux grands projets et aux initiatives et de miser sur leur expertise. La gouvernance ouverte est maintenant pleinement intégrée dans les modes de gestion de ce lieu emblématique de Montréal. Les projets issus du Plan directeur reflètent les besoins de la société et des citoyens, qui ont un fort sentiment d'appartenance au parc Jean-Drapeau et en parlent avec fierté.

  • Objectif 1 : Ancrer la transparence, la collaboration et la participation dans les pratiques de l'organisation
  • Objectif 2 : Mobiliser les parties prenantes pour mieux garantir la pérennité du Parc
  • Objectif 3 : Faciliter le processus décisionnel des instances de gouvernance

Innovation

Un parc qui met le progrès social et environnemental au centre de ses approches.

D'ici 2030 : La Société a intégré l'innovation dans sa culture organisationnelle notamment en ayant recours à une transformation numérique homogène, à un modèle d'affaires alternatif, à un processus d'amélioration continue qui encourage l'adoption de nouvelles façons de faire, à la valorisation de la créativité des acteurs locaux et internationaux ainsi qu'à une meilleure interaction avec les citoyens. Le Plan directeur est lui-même issu d'une vision fondée sur l'audace et sur l'innovation. Ainsi, des projets émergent des données ouvertes collectées au Parc. L'entrepreneuriat bénéficie du territoire du Parc pour proposer des solutions aux problèmes environnementaux et sociaux. La Société est un acteur incontournable de l'écosystème d'innovation durable montréalais.

  • Objectif 1 : Adopter des technologies qui augmentent l'efficacité, la rentabilité et l'attrait du Parc
  • Objectif 2 : Innover sur le plan social, environnemental, technologique et culturel
  • Objectif 3 : Contribuer à la valorisation du territoire grâce à l'innovation collaborative

Expérience citoyenne

Les citoyens, acteurs de la vie du parc, transformés par leur expérience.

D'ici 2030 : Le parc Jean-Drapeau est une destination accueillante et accessible pour la population du Grand Montréal ainsi qu'un endroit incontournable pour les visiteurs d'ici et d'ailleurs qui désirent s'évader de leur quotidien, se connecter avec la nature et l'eau, en plus de vivre des expériences durables favorisant le mieux-être et le plaisir d'être ensemble. En plus d'apprécier l'harmonie des diverses activités, les citoyens ont un sentiment d'appartenance envers le Parc. En toute saison, ils y vivent des expériences collaboratives et formatrices qui les font grandir comme citoyens responsables et qui renforcent le tissu social. Grâce à leur engagement, ils ont la conviction de contribuer à la transition écologique et à la résilience environnementale.

  • Objectif 1 : Faire de chaque visite au Parc une expérience sans cesse renouvelée et une occasion de découvertes, d'enrichissement et de partage de savoirs, de plaisirs et de ressourcement
  • Objectif 2 : Assurer la cohabitation harmonieuse de toutes les activités et expériences de visites au Parc
  • Objectif 3 : Favoriser et promouvoir une culture de cohésion sociale et de solidarité

Réconciliation

Une reconnaissance des acquis, traditions et savoirs des peuples autochtones.

D'ici 2030 : La Société a mis en pratique les principes de la réconciliation notamment grâce aux mesures suivantes : représentation des nations autochtones aux instances de gouvernance du Parc; embauche de consultants et de professionnels autochtones pour informer la Société sur la perspective autochtone; embauche d'artistes autochtones pour la production d'oeuvres d'art et intégration d'artistes autochtones à la programmation des activités culturelles et évènementielles; valorisation des sites archéologiques autochtones de l'île Sainte-Hélène; désignation des lieux spécifiques de commémoration dans le Parc en matière de toponymie et d'aménagement.

  • Objectif 1 : Assurer la participation des Autochtones dans le processus décisionnel entourant la gestion et la conservation des lieux qui constituent des territoires ancestraux
  • Objectif 2 : Assurer l'inclusion sociale, le partage culturel et la reconnaissance des Autochtones dans le parc Jean-Drapeau
  • Objectif 3 : Valoriser les cultures et les pratiques autochtones au parc Jean-Drapeau

Axes de développement

Les 5 axes de développement soigneusement sélectionnés par le Parc sont des éléments davantage à caractère opérationnel et déterminent les priorités d'action desquels découleront les plans d'action triennaux. Pour répondre aux grands enjeux du Parc, leur rendement sera mesuré en fonction des bénéfices escomptés en lien avec la mission et à la vision du Parc.

Infrastructures et bâtiments

Une planification intégrée pour une pérennité du patrimoine bâti.

Constat : Les actifs du parc Jean-Drapeau comprennent un ensemble impressionnant de legs des époques passées, mais l'indice de vétusté physique des infrastructures du Parc est à près de 50 %.

D'ici 2030 : Le Parc a rattrapé le déficit d'entretien et a réduit l'indice de vétusté physique de ses infrastructures sous le seuil des 30 %. Le Parc a intégré l'ensemble de ses activités dans une planification commune à tous ses secteurs, ce qui a permis de prioriser celles-ci en fonction du cadre stratégique de l'organisation. En 2030, les infrastructures du Parc contribuent à rentabiliser les activités de celui-ci grâce au renouvellement de leurs plans d'affaires avec une vision innovante qui comprend la création de partenariats. Le modèle de gestion des infrastructures du Parc sert de référence exemplaire à d'autres institutions publiques qui ont comme objectif de pérenniser leurs actifs.

  • Objectif 1 : Planifier, prioriser et intervenir sur les infrastructures et bâtiments de manière à rattraper le déficit d'entretien
  • Objectif 2 : Assurer la pérennité des infrastructures en faisant concorder le plan d'affaire de celles-ci avec le modèle d'affaire du plan directeur, garantissant ainsi leur conservation et mise en valeur
  • Objectif 3 : Créer des partenariats entre la Société et d'autres institutions ayant à leur charge un parc immobilier similaire, afin de mutualiser l'expertise sur la gestion d'actifs

Mobilité

Une organisation des déplacements au service de l'expérience du parc.

Constat : Le parc Jean-Drapeau doit s'inscrire dans le cadre des nombreuses initiatives durables de la Ville de Montréal et du gouvernement provincial. Il doit offrir aux usagers des modes de déplacements alternatifs et doit tenir compte de la variabilité de l'achalandage selon les périodes, les secteurs et les activités évènementielles.

D'ici 2030 : La Société a réduit les espaces de stationnement et les a concentrés aux entrées du site. Elle a aménagé un réseau de pôles de mobilité durable, pensés comme des lieux accueillants, permettant l'orientation et une attente confortable, et dotés de services attrayants. Elle a complété et bonifié l'offre de transport collectif et les réseaux de mobilité active et a incité usagers et membres du personnel au report modal. Elle intègre continuellement les innovations dans le domaine des transports pour proposer une offre de mobilité conviviale, efficace et adaptée à tous les publics.

  • Objectif 1 : Consolider, structurer et développer l'offre de mobilité sur les îles
  • Objectif 2 : Réduire l'utilisation de l'automobile pour accéder aux îles

Aménagement

Des espaces de qualité et une expérience paysagère rehaussée.

Constat : Le Parc a un rôle déterminant à remplir compte tenu de la nécessité de la résilience devant les changements climatiques et des bienfaits des espaces verts sur la santé publique. Les écosystèmes construits et les milieux semi-naturels du Parc sont fragmentés, les paysages aménagés sont peu valorisés et la relation au fleuve demeure faible et distante.

D'ici 2030 : La Société a proposé un plan intégré de conservation, d'aménagement et de développement qui inclut le prolongement de la promenade riveraine, la création de nouveaux espaces publics et de nouvelles placettes urbaines, le verdissement des stationnements, la valorisation des milieux fragiles, la régénération des communautés forestières, la création d'écosystèmes écologiques et la bonification des habitats fauniques et végétaux, la réhabilitation et la connexion des plans d'eau intérieurs ainsi que la construction d'un pont écologique sur la passerelle du Cosmos.

  • Objectif 1 : Assurer le continuum des expériences paysagères de ce grand parc urbain
  • Objectif 2 : Valoriser la diversité des paysages au coeur des îles
  • Objectif 3 : Encourager la concertation des divers partenaires et s'assurer de leur contribution significative au développement du Parc

Programmation

Une offre d'expériences culturelles, participatives et transformatrices.

Constat : Initialement fréquenté comme site de villégiature, le Parc a évolué avec Expo 67, Terre des Hommes et les Floralies internationales de Montréal. Au fil des ans, la stratégie d'animation a été orientée vers l'accueil d'évènements, proposés et pilotés en grande partie par des promoteurs, principalement en période estivale. Ces activités contribuent à l'industrie touristique et au rayonnement de Montréal, mais exercent une pression sur le Parc (augmentation du bruit, diminution des surfaces végétales, altération des milieux écologiques, accroissement de la circulation automobile, limitation de l'accès général au site). Le Parc demeure animé, mais l'attrait des usagers est davantage lié à l'intérêt suscité par les évènements qu'à la qualité du Parc et de ses activités, et les partenaires jouissent d'une plus grande notoriété que le Parc lui-même.

D'ici 2030 : Grâce à sa programmation exclusive, le Parc est devenu un lieu de rencontres et d'expériences ouvert sur le monde, reconnu pour ses activités vertes et bleues et pour ses pratiques écoresponsables; il est recherché comme espace public où se conjuguent harmonieusement nature, sport, culture et divertissement; il offre des expériences variées tout au long de l'année, met en valeur ses nombreux patrimoines (notamment sa grande collection d'art public), offre des espaces transitoires et fait appel au savoir-faire des Montréalais; il favorise les appels à projets, les initiatives citoyennes, l'inclusion sociale et l'expression des traditions culturelles autochtones.

  • Objectif 1 : Être reconnu pour la diversité des expériences individuelles et collectives
  • Objectif 2 : Réduire l'empreinte environnementale de la programmation et en augmenter les bienfaits sociaux
  • Objectif 3 : Encourager la concertation des divers partenaires et s'assurer de leur contribution au développement du Parc

Sport et plein air urbain

Un lieu de ressourcement, d'amusement, d'entraînement et de compétition.

Constat : Dans les dernières années, les investissements dans les infrastructures sportives ont été essentiellement liés au pouvoir d'attraction de compétitions sportives internationales. La fréquentation des adeptes d'activité physique et sportive s'est accrue, représentant près du tiers de l'achalandage du Parc : cela s'explique notamment par la présence d'installations de haut niveau. En dépit des grandes ambitions de la ville de Montréal, le volet sportif souffre d'une absence d'orientations claires et de priorisation qui affecte surtout l'activité physique libre. Il s'avère nécessaire d'entretenir et de moderniser les infrastructures et les équipements existants, mais aussi de reconnaître, de valoriser et d'amplifier le volet sportif et de plein air du Parc.

D'ici 2030 : La Société a mis en oeuvre une politique du sport et du plein air urbain qui encadre entre autres le soutien offert aux nouveaux projets et qui établit les priorités de développement ; il a contribué à l'aménagement d'un réseau de parcours piétonniers et cyclables attrayants ; il a accueilli un événement sportif de calibre international ; il a conçu une programmation hivernale de sport et de plein air urbain adaptée aux changements climatiques ; il a reconnu le secteur de la plaine des Jeux comme un espace consacré à la pratique d'activités physiques libres.

  • Objectif 1 : Promouvoir et valoriser le développement du sport, tant au niveau récréatif que compétitif
  • Objectif 2 : Développer une programmation diversifiée encourageant la pratique sportive libre et le plein air urbain
  • Objectif 3 : Offrir des aménagements et des équipements de qualité répondant aux besoins des utilisateurs et permettant d'attirer de multiples évènements sportifs