Horaire du Bassin olympique

Bassin et Jeux olympiques

Un peu d'histoire

C'est le 12 mai 1970 que le Comité international olympique a annoncé que Montréal (et son maire Jean Drapeau) serait l'hôte des Jeux olympiques.

Les Jeux ont eu lieu du 17 juillet au 1er août 1976. Ce sont 92 nations, 6 084 athlètes, 2 661 accompagnateurs, 3 195 170 spectateurs et 1 milliard de téléspectateurs qui ont visionné les 198 épreuves des 21 sports olympiques.

Fait intéressant : c'était la première présence des femmes en basketball, en handball et en aviron, ce dernier ayant lieu au Bassin olympique du parc Jean-Drapeau!

La mascotte des Jeux olympiques de Montréal, Amik le castor.

Le logo des Jeux de la XXIe Olympiade - Montréal 1976.

Le Bassin olympique, pendant les épreuves de canoë.

Bassin olympique

Le Bassin olympique a été aménagé afin de servir aux compétitions de canoë et d'aviron pendant les Jeux olympiques de 1976 à Montréal. Il s'étend sur 2,2 km de longueur, 110 m de largeur et 2,5 m de profondeur, conformes aux exigences des fédérations sportives internationales. Encore aujourd'hui, il demeure le plus grand bassin artificiel pour l'aviron en Amérique du Nord.

Pour son aménagement et celui des hangars qui abritaient les canoës, certains Pavillons de l'Exposition universelle de 1967 ont dû être démolis, notamment les Pavillons de l'Allemagne, de l'Australie, de la Birmanie, de l'Inde, du Mexique et de la Thaïlande. Ainsi, neuf ans après l'Expo, le parc Jean-Drapeau a reçu une fois le plus le monde entier sur son site.

L'excavation du Bassin a été complétée en octobre 1974 - près de 1 100 km de terre et de roc ont été extraites, puis utilisés pour aménager les bords mêmes du Bassin.

Quartier des athlètes

Le Quartier des athlètes, construit pour l'occasion, servait de lieu d'entraînement pour les Olympiens. Plusieurs locaux dont une grande cafétéria, des vestiaires, une salle d'équipement, un bac à ramer pour l'aviron et un bac à ramer pour le canoë étaient mis à leurs dispositions. D'ailleurs, ces équipements uniques sont encore présents aujourd'hui et des réfections majeures ont été complétées en 2016, coïncidant avec le 40e anniversaire. Fait intéressant, le Quartier des athlètes est un centre des plus complets en termes d'équipement (ergomètres, salles de musculations, bacs à ramer) pour l'ensemble des sports desservis au Bassin olympique!

L'ensemble des bâtiments entourant le Bassin olympique a été construit par la Ville de Montréal, sous la direction du service des travaux publics.

Pendant les Jeux

Pour se rendre au Bassin olympique, les spectateurs prenaient le métro, puis marchaient pour traverser le pont du Cosmos. Seuls les dignitaires, les athlètes, les entraîneurs, les médias et quelques personnes accréditées pouvaient se rendre en voiture via le pont de la Concorde.

Les gradins permanents pouvaient recevoir 3 000 personnes et des gradins temporaires, installés pour l'occasion, recevaient 7 000 personnes. Quelque 20 000 personnes supplémentaires pouvaient prendre place, assises et debout, le long du Bassin. Un total de 30 000 personnes!

Les juges étaient situés à 45 pieds de hauteur dans la tour d'arrivée, tout comme la régie du son et les appareils de chronométrage.

Aviron

18 au 25 juillet 1976

Les compétitions d'aviron se sont déroulées du 18 au 25 juillet 1976. Les femmes ont d'ailleurs pu participé à de nombreuses épreuves pour la première fois dans l'histoire olympienne : quatre rameuses en pointe avec barreuse, deux rameuses en pointe sans barreuse, une rameuse, quatre rameuses en couple avec barreuse et huit rameuses en pointe avec barreuse. Les gagnants de la grande majorité des épreuves masculines et féminines ont été les Allemands (Allemagne de l'Est).

Canoë

28 au 31 juillet 1976

Depuis la première compétition officielle aux Olympiques de Berlin en 1936, le canoë gagne en popularité chaque année, tout comme son nombre d'adeptes. Les compétitions de canoë aux Jeux olympiques de Montréal se sont déroulées du 28 au 31 juillet 1976. Les gagnants de ces épreuves représentaient aux Jeux de 1976 surtout les pays européens : Union soviétique, Allemagne de l'Est, Roumanie, Yougoslavie, Hongrie. Le Canadien John Wood a cependant remporté la médaille d'argent dans la catégorie 500 mètres canoë monoplace hommes.

Page couverture des programmes d'aviron et de canoë.

Les épreuves d'aviron et de canoë-kayak en 1976 à Montréal.

John Wood, montrant fièrement sa médaille d'argent remportée lors du 500 mètres canoë monoplace hommes.

Crédits photos

Voici le crédit des photos affichés sur cette page.

Archives de la Ville de Montréal 1 2 3 4

Comité olympique canadien (COC) 1 2 3 4 5 6 7 8

En savoir plus

Afin d'obtenir plus de détails ou pour toute demande d'information, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe.

Se rendre au parc Jean-Drapeau

Afin de faciliter vos déplacements, voici l'emplacement du parc Jean-Drapeau affiché sur la carte Google.

Station de métro Jean-Drapeau

La station de métro Jean-Drapeau est située sur l'île Sainte-Hélène, au coeur du parc Jean-Drapeau. Pour un accès rapide et facile au Parc, le métro demeure la meilleure solution!

Horaire du métro
Promotions de la STM

Navette fluviale

Durant la saison estivale, les visiteurs du parc Jean-Drapeau peuvent utiliser la navette fluviale comme moyen de transport à partir du Vieux-Port de Montréal (quai Jacques-Cartier) et de la Ville de Longueuil.

Les usagers peuvent également y transporter leur vélo et ont accès à un réseau de pistes cyclables à chaque escale.

Covid-19 - Le service de navette fluviale ne sera pas opérationnel pour la saison estivale 2021.

Horaires et tarifs
Emplacement du débarcadère au Parc

Navette STM

Deux navettes de la STM permettent une liaison entre la station de métro Jean-Drapeau et différentes attractions.

767

Pendant la saison estivale, la navette 767 s'arrête à la plage Jean-Doré et au parc d'attractions La Ronde.

777

Tous les jours de l'année, la navette 777 permet d'accéder rapidement au Casino de Montréal.

Trajets et horaires

Vélo et Bixi

Plusieurs secteurs du parc Jean-Drapeau font partie du Grand Sentier et de la Route verte. Le Parc est un des rares endroits où il est possible de traverser le fleuve Saint-Laurent à vélo.

De plus, un réseau de sentiers polyvalents sillonne l'île Sainte-Hélène et permet de relier les différentes voies d'accès aux aménagements, installations et services.

À partir de Montréal : emprunter les pistes cyclables de la Jetée MacKay et du pont de la Concorde ou la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier.

À partir de la Rive-Sud : emprunter le Lien cyclable ou la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier.

BIXI

Plusieurs stations BIXI sont situés au Parc en saison estivale.

Marche

Les gens peuvent profiter des nombreuses pistes cyclables pour se rendre ou transiter par le parc Jean-Drapeau à la course ou à la marche.

Avec plus de 25 kilomètres de routes et sentiers, le Parc est un endroit agréable pour la randonnée pédestre, et ce, toutes saisons confondues.

Stationnement

Les automobilistes peuvent se rendre au parc Jean-Drapeau en empruntant le pont Jacques-Cartier ou le pont de la Concorde.

Stationnements à proximité : P2, P4, P5, P7, P9, P10, P11, P12, P13, P15

Des vignettes sont disponibles pour les stationnements P2, P4 et P7.

Tarifs et emplacements

Taxis collectifs

Il est possible de réserver un taxi pour vos déplacements au Parc en utilisant un titre de transport STM valide (billet ou carte OPUS).

Horaire

3 septembre au 23 juin
Lundi au dimanche 6 h 30 à 19 h 15
  • Le service n'est pas offert les jours fériés

Réservation

Vous devez réserver votre place de 45 à 60 minutes avant chaque utilisation du service : 514 273-6331 ou formulaire en ligne

Zones desservies

Métro Jean-Drapeau, Quartier des athlètes, La Ronde, Musée Stewart, Espace Paddock, Pavillon du Canada, Pavillon des Services et Pavillon de la Tunisie.

  • Metro
    Jean-Drapeau
  • Taxis
    collectifs
  • Navette
    STM
  • Navette
    fluviale
  • Vélo
    et Bixi
  • Marche
  • Stationnement